Que visiter lors d’un séjour en Iran ?

Que visiter lors d’un séjour en Iran ?




/ Voyage /

Partir à la découverte de l’Iran, c’est la garantie d’un voyage dépaysant au cœur de l’Asie australe. C’est ici que les amateurs d’aventure auront le privilège de s’attarder au travers de la Perle de l’Orient, Ispahan. Cette dernière est une ville au charme irrésistible à visiter absolument le temps d’un voyage en Iran. En tant qu’ancienne capitale du pays et de l’Empire perse entre le XVIe et le XVIIIe siècle, elle a de nombreux atouts pour séduire les yeux des passionnés de voyage.

Cela étant dit, elle recèle d’inestimables trésors en tout genre parce qu’Ispahan faisait autrefois partie des plus grandes villes du monde. Son passé prospère a largement contribué à son charme actuel qu’on peut admirer à travers l’architecture de ses mosquées, ses palais ou encore ses minarets. D’autres monuments islamiques méritent également d’une visite à part lors d’une échappée belle en Iran. Sa place principale, construite entre 1592 et 1629, s’appelle Naghsh-e Jahan et figure au classement du patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle est entourée de nombreux édifices plus beaux les uns que les autres.

Chogha Zanbil, une ville antique d’une beauté éternelle

Les styles architecturaux iraniens peuvent se ressembler, pourtant ils sont manifestement différents d’une ville à l’autre. À l’occasion d’un petit détour à Chogha Zanbil, par exemple, les touristes seront éblouis par le charme d’une ziggourat aux caractéristiques architecturales extraordinaires. À vrai dire, ce monument ne possède pas d’étage au-dessus de l’autre comme les ziggourats de la Mésopotamie. En effet, ses cinq étages ont été construits suivant plusieurs plates-formes naturellement superposées en hauteur.

Au cours d’un circuit en Iran, le passage dans la ville de Chogha Zanbil constitue un engouement exceptionnel. Non seulement elle est l’une des merveilles villes sacrées de l’Élamite Unie, mais aussi elle possède une certaine importance religieuse dans cette région. Il est à noter que cette cité a été fondée aux environs de 1250 avant J.-C. par le roi élamite, Untash-Napirisha. En plus de la tour babylonienne et du fameux temple du dieu Inshushinak, d’autres biens intéressants, comme le groupe de temples et d’autres magnifiques palais, ont également à découvrir lors de cette escapade iranienne.

Behistun, une ville débordante d’histoire

La ville de Behistun fait aussi partie des endroits immanquables lors d’un séjour en Iran. Elle est surtout connue pour sa célèbre inscription, ses trois panneaux ainsi que son magnifique roc du secours. C’est le seul endroit au monde où il est encore possible de se renouer avec le passé qui date de plusieurs siècles avant J.-C. Ce lieu se localise sur le tronçon du haut plateau reliant l’Iran à la Mésopotamie. Il permet aux touristes curieux d’explorer les ruines de diverses époques comme celles des Achéménides, des Mèdes, des Ikhanides ou encore des Sassanides.

La découverte de son principal monument, érigé par le roi Darius, procure une tout autre sensation. Sa contemplation est une véritable invitation de voyage dans le temps. Sous le bas-relief ainsi qu’aux environs, les touristes auront l’opportunité d’explorer près de 1 200 lignes d’inscriptions retraçant l’histoire des batailles menées par le roi Darius. Rédigé en trois langues, entre autres, le vieux persan, l’akkadien et l’élamite, le texte est gravé sur le mont Behistun.